Alimentation durable


> Une alimentation durable, c'est quoi ?


Préambule : qu'est-ce qu'un système alimentaire ?


Un système alimentaire se définit comme la « façon dont les hommes s’organisent dans le temps et dans l’espace pour obtenir et consommer leur nourriture » (L. Malassis, 1978). Il est constitué par un réseau interdépendant d’acteurs (agriculteurs, transformateurs, distributeurs, organismes publics et privés, institutions financières, etc.) dont les activités concourent à la fonction d’alimentation.

Définition de l'alimentation durable


Une alimentation qui tient compte des besoins alimentaires actuels sans compromettre la satisfaction des besoins des générations futures. En d’autres termes, l’alimentation est durable si elle est responsable/viable sur un plan écologique, économique et social, de la production à la consommation.

Opter pour une alimentation plus durable, c’est agir positivement en faveur de notre santé, de notre environnement et d’une économie plus juste !

Six principes phares de l'alimentation durable

L’alimentation durable est composée :
  • d'aliments variés et équilibrés ;
  • provenant de filières durables et/ou certifiées ;
  • produits localement dans le respect des saisons ;
  • peu transformés et peu emballés ;
  • accessibles et savoureux pour le consommateur ;
  • et suffisamment rémunérateurs pour les producteurs.

> Les enjeux de l’alimentation durable


Les enjeux sont multiples :

  • Environnementaux : pour une planète vivable aujourd’hui et pour les générations futures en respectant les ressources (sols, biodiversité, qualité de l’eau, énergie) et en limitant l'impact carbone (circuits courts...) ;
  • Économiques : pour une économie viable, permettant aux producteurs d'avoir des revenus décents, de créer des emplois, de fixer leurs prix, de proposer des denrées à des prix accessibles au plus grand nombre, de réduire les intermédiaires, de réduire le gaspillage... ;
  • Santé : des produits sains et de qualité (frais, de saison) grâce à une agriculture bio ou raisonnée, garantissant des apports nutritionnels équilibrés et gustatifs, avec moins de transports polluants grâce au réseau local ;
  • Humain : reconnecter l'homme à la terre, les hommes entre eux par la proximité des échanges, renforcer le tissu social local, et le plaisir de repas partagés.

L’alimentation durable vise une juste répartition des disponibilités alimentaires pour que chacun ait accès à une alimentation diversifiée sur son territoire. Il s’agit de responsabiliser tous les acteurs sur les enjeux de cette démarche.

L’éducation et la culture sont des facteurs clés de réussite, de la compréhension et de l’appropriation du projet par la population.